Tandis que les politiques discutent encore de la question s’il devrait y avoir une réglementation légale pour étendre le réseau à large bande, d’autres prennent déjà des mesures. Zurich, par exemple, a commencé il y a dix ans à étendre le réseau de fibres optiques en collaboration avec Swisscom et est aujourd’hui bien en avance.

Le rôle des communes

Les communautés devraient réfléchir à leur objectif dans 10 ans, lorsque l’Internet constituera la base globale.

Lorenz Jaggi, du réseau suisse des fibres optiques, déclare que les communes doivent poursuivre une stratégie : “Il est également possible pour une commune de poser ses propres câbles en fibres optiques et d’investir dans l’infrastructure”.

Des gens courageux transforment le désert en oasis

Des exemples illustrent déjà ce principe : en 2017, la commune d’Oftringen a décidé, en collaboration avec la centrale électrique locale, de raccorder 70 % des maisons par fibre optique au cours des neuf prochaines années. Les plus petites communes sont mises au défi de ne pas vivre dans le désert, mais de planter et d’arroser l’oasis elles-mêmes.

https://www.srf.ch/news/schweiz/internet-zugang-breitband-internet-der-grosse-graben

https://www.srf.ch/news/panorama/dorf-am-bielersee-besuch-beim-kleinsten-glasfaser-internetanbieter-der-schweiz

Categories: fibre optic

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *